Œnotourisme au Myanmar : nouveau vignoble de « Shwe Pyin Oo Lwin »  

A Mandalay, le vignoble « Shwe Pyin Oo Lwin » propose à ses visiteurs, la cueillette de grappes de raisins, à la main, le long des vignes avec des paniers de bambou.

A Mandalay, le vignoble « Shwe Pyin Oo Lwin » propose à ses visiteurs, la cueillette de grappes de raisins, à la main, le long des vignes avec des paniers de bambou, au Myanmar.

Œnotourisme au Myanmar : des grappes de raison à cueillir à la main.

Pouvoir cueillir soi-même les fruits avant de les manger, est un sentiment agréable pour tous. L’effort fourni à la cueillette, nous donne davantage l’envie de les savourer.

Dans le district de Pyin Oo Lwin, à Mandalay, un vigneron à un investi, près de trois ans, son temps, argent et main d’œuvre pour la mise en marche de son vignoble. Aujourd’hui, à force de travail acharné, Thein Win, est fier de son activité florissante, dans le canton de Pyin Oo Lwin.

Le vignoble Pyin Oo Lwin appartient à l’Etat de Shan Thein Win, situé sur cinq acres de terre dans le village de Shwe Thin, et ouvre, le mois dernier, ses portes aux visiteurs. A 45 minutes du centre-ville, en voiture, il faut traverser une route peu élaborée pour atteindre la plantation de vignes, qui offre aux clients de la ville, des rangées de vignes de raison.

Un vignoble prospère

« J’ai commencé en 2013 et j’ai essayé diverses graines et méthodes pour obtenir des goûts différents. Les résultats restent positifs, à ce jour » a rapporté Thein Win au magazine The Irrawaddy.

Il cultive quatre cépages du Japon, de Taiwan, de Chine et des Etats-Unis, respectivement. Après trois ans de préparation, c’était la première année où les raisins étaient prêts à être cueillis.

« Bien que nous ayons eu une récolte réussie l’année dernière, nous n’avons pas souhaité inviter les visiteurs à la cueillette des raisons, à la main, jusqu’à cette année, lorsqu’il y a eu plus de raisins à vendre » a-t-il ajouté.

Thein Win a investi plus de 80 millions de kyats (environ 70 000 dollars) sur trois ans. Aujourd’hui, il vend au moins 5000 viss (un viss vaut approximativement 4,5 dollars) de raisins chaque jour, à 10 000 kyats par viss pour les raisins sélectionnés à la main.

« Si mes travailleurs aident à ramasser les raisins pour les visiteurs, je ne facture que 8 000 kyat par viss. Mais pour les raisins sélectionnés à la main, je facture environ 2 000 kyats supplémentaire parce que je facture dans une certaine perte » a-t-il dit.

 

Dans le district de Pyin Oo Lwin, à Mandalay, Thein Win à un investi, près de trois ans, de son temps, argent et main d’œuvre pour la mise en marche de son vignoble.

Dans le district de Pyin Oo Lwin, à Mandalay, Thein Win à un investi, près de trois ans, de son temps, argent et main d’œuvre pour la mise en marche de son vignoble.

Un vignoble favorable au tourisme local

Depuis que son activité s’est ouverte au tourisme, il a reçu au moins 100 personnes chaque jour. Il a estimé que le week-end, la fréquentation augmente, puisque plus de 700 visiteurs se présentent pour cueillir des raisins et prendre des selfies. Le week-end, les groupes se rangent le long des vignes avec des paniers de bambou et ils sont libres de sélectionner des raisins de couleurs et de tailles différentes.

Thein Win a déclaré qu’il s’attend à étendre son vignoble encore plus dans les prochains mois et années à venir. « Les vignes doivent être prêtes à être cueillies en octobre, alors je serai prêt pour encore plus de visiteurs » a-t-il déclaré.

Maung Maung, un visiteur de la ville de Pyin Oo Lwin a déclaré que la cueillette des raisins était une évasion relaxante contre le stress de la vie urbaine. « C’est un bon sentiment de choisir les raisons avant de les manger, et c’est aussi un excellent endroit pour prendre des photos » a-t-dit.

Source : The Irrawaddy, Kyaw Hsu Mon

Photo credits : Kyam Hsu Mon