Aux alentours de Hoi An, découvrez les métiers traditionnels

Hoi An n’a pas que son quartier antique fantastique plein d’attractions, elle a aussi des villages de métiers qui, depuis maintes générations, ont contribué silencieusement à la réputation de Hoi An. Ces villages gardent aujourd’hui leur savoir-faire ancestral ainsi que leur air paisible et serein, comme une invitation discrète à votre visite. Le meilleur moyen pour s’y rendre est sans aucun doute le vélo, pour goûter à la sensation de liberté et à l’air pur de la banlieue de Hoi An!

Le village de Tra Que

Le village de Tra Que se situe à 2 km au Nord-Est du centre-ville de Hoi An, donc facilement accessible à vélo. On y perpétue depuis des centaines d’années la culture de légumes. Grâce aux alluvions fertiles de la rivière de De Vong, aux algues d’un proche marais et aux méthode de culture sans aucun usage de produits chimiques, les légumes du village ont la réputation d’être très variés et d’une qualité exceptionnelle, surtout d’être bio. Les herbes comme la menthe, le basilic, la coriande entre autres ont ici des parfums et goûts très doux et fins. Ici, vous serez accueilli avec beaucoup de chaleur humaine par les paysans, qui vous aideront à jouer le rôle d’un vrai cultivateur de légumes.

Le village de menuisiers de Kim Bồng

Situé dans la commune de Cam Kim sur l’autre rive de la rivière Thu Bon, on arrive au village de Kim Bong après un quart d’heures de barque. Historiquement, la corporation de menuisiers de Kim Bồng aurait été l’une des premières à s’installer à Hoi An il y a quelques 600 ans déjà, à l’époque la plus florissante de la ville. Le village avait déjà gagné une bonne réputation sous le règne des seigneurs Nguyen pour ses barques ou ses charpentes de maisons ingénieusement gravés ou sculptés. Nombreuses sont les vieilles maisons des quartiers urbains antiques de Hoi An qui ont été construites par les artisans de Kim Bong. De nos jours, nombre de familles ont choisi de fabriquer des objets de souvenirs ou des produits de beaux-arts en bois pour les touristes.

Le village de la poterie de Thanh Ha

Vous arriverez dans ce village après avoir parcouru environ 3 km à l’Ouest de Hoi An. Depuis la fin du 15 ème siècle, les familles de Thanh Ha préservent les techniques ancestrales de la poterie, sans usage de machine. À son apogée au 18-19 ème sìecle, le village de Thanh Ha a fourni quantité de tuiles, de briques et de carrelages à de nombreux ouvrages à Hoi An, et même à la cour royale à Hue.
De nos jours, seule une poignée de familles perpétuent le métier ancestral, en adaptant leur production aux nouvelles demandes du marché. Beaucoup de familles produisent des objets de souvenir pour plaire aux touristes, comme en témoignent les tours Eiffel ou les Opéra Sydney en terre cuite miniatures. Mais pour un touriste, participer lui-même à la fabrication d’un objet est l’activité la plus intéressante de ce village.

 

Pour découvrir les villages d’artisans se trouvant aux alentours de Hoi An, visitez notre site Hanoivoyage.com